Analyses des eaux de baignade

Jusqu’en 2009, le contrôle sanitaire des eaux de baignade (eaux douces, eaux de mer) organisé par les Directions départementales des affaires sanitaires et sociales (DDASS) comprenait, en application de la directive 76/160/CEE, le suivi de 3 paramètres microbiologiques (coliformes totaux, E. coli et entérocoques intestinaux) et de paramètres physicochimiques (transparence, phénols, mousse, huiles minérales…).

A partir de 2010 et en application de la directive européenne 2006/7/CE, le contrôle sanitaire désormais organisé par les Agences régionales de santé est composé de la recherche obligatoire de 2 paramètres microbiologiques (entérocoques intestinaux et E. coli) et d’un contrôle visuel (résidus goudronneux, verre, plastique). Les fréquences de contrôle et les modalités de classement de la qualité des eaux de baignade sont également modifiées.

En complément et à partir de 2011, la personne responsable de l’eau de baignade doit établir un profil de l’eau de baignade (étude de vulnérabilité) afin d’identifier les sources de pollution susceptibles d’avoir un impact sur la qualité des eaux de baignade et d’affecter la santé des baigneurs. En cas de risque de pollution, les mesures de gestion à mettre en œuvre pour assurer la protection sanitaire de la population et les actions visant à supprimer ces sources de pollution doivent être définies. Ce contrôle est complété par une surveillance des cyanobactéries, une veille sanitaire et environnementale d’Ostreopsis ovata dans les eaux de baignade du pourtour méditerranéen et une surveillance des échouages d’algues vertes sur certaines côtes bretonnes et vendéennes.

Nous pouvons effectuer les prélèvements et les analyses sous assurance qualité que ce soit ou non dans le cadre du contrôle sanitaire.